Alexinterieur.fr » Deco » Comment poser un revêtement de sol stratifié : quelles sont les conditions de pose ?

Comment poser un revêtement de sol stratifié : quelles sont les conditions de pose ?

Un sol stratifié est réellement une excellente alternative au sol classique car il représente de nombreux avantages en plus de rendre possible l’obtention d’un sol en bois à moindre coût, il est également facile à installer et nécessite très peu d’entretien, l’aspect le plus délicat c’est de faire un choix parmi la panoplie de styles existants.

Les caractéristiques du support

Avant de s’atteler aux travaux de pose, il est indispensable de prendre toutes les précautions nécessaires afin de vérifier si le sol est apte ou non à recevoir le revêtement, en fonction des normes techniques et de la réglementation en vigueur les point a relevé sont les suivant :

  • Contrôler l’humidité du sol en s’assurant qu’elle ne dépasse pas les taux autorisés.
  • Vérifier la planéité du support a l’aide des outils destiné à ce genre de manipulation.
  • S’assurer de la portance du sol c’est-à-dire qu’il doit être constitué autant qu’une couche à la fois compressée et autoporteuse.

La préparation du sol

La préparation du sol avant de commencer les travaux est absolument indispensable, car si le sol n’est pas parfaitement préparé il y a des risques que la pose ne se fasse pas dans de bonnes conditions ou même que le résultat final ne soit pas à la hauteur ;

  • Il faut commencer par nettoyer le sol convenablement en enlevant toutes les traces de colles ou de ciments résiduels par décapages, puis le laver et lui laisser un temps de séchage suffisant.
  • Un aplanissement sera nécessaire si le degré d’inégalité dépasse les 4 mm/m, sinon le revêtement va finir par flotter ou carrément craquer après la pose.
  • S’assurer de déplacer tous les éléments environnants et qui sont susceptible de déranger la pose, il faut par exemple démonter les portes qui bordent le futur revêtement de sol stratifié.

sol stratifié

Les étapes à suivre

La pose d’un sol stratifié flottant est une manipulation assez simple mais qui nécessite du temps et de la patience ainsi qu’un peu de savoir-faire et d’expérience, voici les étapes incontournables lors de la pose d’un revêtement pour sol stratifié ;

  • La première étape consiste dans la pose de la sous-couche résiliente qui doit recouvrir toute la surface en remontant de quelques centimètres le long des murs, il faut veiller à opter pour un matériel de qualité qui sois performant, et si nécessaire utiliser du ruban adhésif double face pour assurer les jonctions.
  • L’étape suivante c’est la pose de la première rangée en commençant par placer les cales de dilatation avant de placer les lames tout au long du mur mais sans les fixer en s’assurant que languette soit du côté mur, puis verrouiller consécutivement en abaissant les lames, il faut veiller à tracer la ligne de coupe au moment de superposer les deux dernières lames.
  • Continuer de la même manière avec les rangés suivantes, et en frappant à l’aide d’un maillet toutes les trois ou quatre rangées dans le but de maintenir un emboîtement impeccable des lames.
  • Une fois arrivé à la pose de la dernière rangée il est souvent nécessaire de la couper sur la longueur des lames en prenant en considération l’espace de dilatation qui doit être d’au moins 8 mm.
  • A la fin de la pose soit après au moins une heure, il est possible d’enlever toutes les cales mise en place le long de la périphérie de la pièce et de couper à l’aide d’un cutter tout l’excédent de la sous-couche d’isolation qui dépasse.
  • La dernière étape c’est les finitions qui consiste dans la mise en place des plaintes et des barres de seuil.

Alex propose également :